Des Bidouilleries

Savon, couture et bidouilleries

08 septembre 2009

Enfin ... de retour

Tout est dans le titre ou presque.
J'ai retrouvé mes repères, je vais pouvoir recommencer à savonner, bidouiller, etc, etc...
Quoique je n'ai pas chômer depuis ce temps, loin de là. A commencer par le mariage de ma petite soeur. Beaucoup de boulot, beaucoup de monde, mais ça en valait le coup largement. La fête était magnifique, les mariés encore plus et que des compliments pour la déco (yesssssss).
Maintenant que c'est terminé, je peux en dévoiler un peu plus.

Pour commencer la parure de la mariée. Ben oui, celle que proposait la boutique était la même pour toutes les robes (ou presque), pas forcément dans les tons de la robe choisie, beaucoup trop volumineuse et affreusement chère. Et puis pour ce jour particulier, on a pas envie d'avoir la même chose que tout le monde. J'ai donc sorti les crayons, les neurones, un peu d'imagination pour créer collier et bracelet assortis à la robe, plus léger et aérien comme elle le voulait.
Du fil câblé léger, des plumes d'autruche pour rappeler celles de la robe, des svarowski couleur cognac dans le ton des broderies, quelques perles nacrées comme celle des fleurs, un peu de perles cristal pour accrocher la lumière, une perle nacrée en goutte d'eau qui vient habiller le dos, voilà pour le collier.
Du coup la coiffeuse a proposé de reprendre le centre du collier pour habiller les boucles du chignon. Et zou on refait le même. Elle avait raison, j'aime beaucoup, c'est discret et le chignon aurait été trop nu sans rien.
Pour habiller les avant-bras (sans passer par les gants), j'ai refait (à peu près) la même fleur que celle du bustier, nouée sur le bras par un ruban, le même fil câblé, perles et plumes que le collier partait de la fleur jusque à une bague. Le choix du ruban n'était pas judicieux, ça glissait tout le temps.

parure

Le gros du travail, c'était la décoration des tables. Les consignes : sobre, classe, un peu d'originalité mais pas de tape-à-l'oeil. Les couleurs ont été choisies pour les invitations, il restait à tout décliner pour la déco. Du gris, du blanc parce que c'est sobre et élégant, quelques touches de fuchsia pour rehausser.

Des tables rondes (je trouve ça quand même très classe), nappe grise et assiette blanche, serviettes grises entourées d'un ruban fuchsia, quelques bougies dans différents tons de rose, chevalet gris et blanc pour le menu (tous fabriqués par mon papa, les chevalets). Un chemin de table blanc translucide avec des arabesques blanches, motif de l'invitation. En centre de table, une barque en bambou qui maintient les fioles (vue ici), l'eau est colorée en rose et les fleurs sont des alstroemeria blanches. Des alstroemeria d'un rose soutenu, et un ruban blanc resserraient le chemin de table à son extrémité. Les fioles des tables pour les enfants contenaient non pas des fleurs mais de petits bonbons au chocolat de toutes les couleurs.

deco_table

Dans le hall, le plan des tables pour que chaque invité trouve sa place. Les cagettes et sacs en jute étaient marqués avec les noms des tables qui portaient des noms de variétés de pomme de terre (le futur marié travaille dans ce domaine). Dans chaque sac était planté un carton avec les noms des invités à cette table. Cela a surpris pas de mal de monde, je crois.

Posté par Delph à 12:00 - Petites bidouilles - Commentaires [1] - Permalien [#]
LIGNE DE SEPARATION DES MESSAGES

Commentaires

    Waouh ! que de boulot ! Bravo !

    Posté par Nansou, 16 septembre 2009 à 18:15

Poster un commentaire